Banque mobile

Orange veut faire son entrée en France via Groupama

OrangeGalaxy

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°793

Cybercriminalité : un risque systémique pour les banques

Après l’Afrique, avec Orange Money, et la Pologne, avec Orange Finanse, l’opérateur de télécoms a commencé l’année 2016 en lâchant une petite bombe : il lancera sa banque mobile début 2017 en France. Pour cela, Orange a annoncé le 4 janvier dernier être en négociation exclusive avec Groupama pour racheter 65 % des actifs de Groupama Banque, qui passerait alors à un modèle uniquement mobile. Celle-ci devrait proposer l’ensemble des services classiques d’une banque : gestion du quotidien, épargne, crédit et assurance. Petite particularité de cette banque mobile : elle sera dotée d’un réseau de simili-agences, les clients pouvant, en cas de difficultés, se rendre dans les différentes boutiques Orange et les agences Groupama et GAN. Si le succès est au rendez-vous en France, la nouvelle banque mobile pourrait rapidement s’étendre à l’Espagne et à la Belgique.

De facto, la nouvelle banque commencera par une réserve de clients, les 540 000 clients actuels de Groupama Banque. Sur son site, cette dernière précise : « Les clients actuels de Groupama Banque continueront à bénéficier de la qualité de service de notre établissement bancaire, il n’y aura pas de changement dans le f onctionnement de leurs comptes. À terme, ils auront accès à une offre de produits financiers encore plus innovante et 100 % mobile. Cette offre restera commercialisée par les réseaux du groupe Groupama : caisses régionales Groupama et réseaux Gan. » Orange table même sur un vivier de clients potentiels plus important : « Nous partons avec une base solide de 28 millions de clients de nos services de télécommunication » estime Laurent Paillassot, directeur général adjoint d’Orange. « Les banques se sont diversifiées dans la téléphonie, il n’y a aucune raison qu’on ne fasse pas le chemin inverse. » Reste à savoir si les clients de l’opérateur Orange sont prêts à sauter le pas pour devenir clients du banquier Orange, et à finaliser l’accord de vente d’ici à début avril.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet