Banque en ligne

Orange seul pilote à bord d'Orange Bank

Orange Bank

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°861

Face au climat

Née de l’intégration de Groupama Banque au sein du groupe de télécommunication Orange, Orange Bank a coupé les ponts avec l’assureur. L’opérateur télécom a passé un accord début novembre, en vue de racheter les parts de son partenaire minoritaire (21,7 % du capital), après avoir vainement tenté de trouver un autre partenaire bancaire. Le montant de ce rachat est confidentiel, mais Orange a décidé de réinjecter 230 millions d’euros dans sa filiale, malgré les pertes cumulées (650 millions d’euros depuis son lancement en 2017). Orange Bank vise l’équilibre en 2023, en France, avec un produit net bancaire à cette date de 400 millions d’euros, contre 69 millions en 2020. Dans son communiqué, l’opérateur se veut optimiste : il met en avant 1,6 million de clients cumulés en France et en Espagne (dont 800 000 pour l’activité banque pure et 800 000 pour l’activité assurance) et annonce recruter plus de 40 000 nouveaux clients par mois.

Le groupe est à la recherche de nouveaux partenaires fintech : « Fort de ce succès, Orange a décidé d’accélérer le développement d’Orange Bank. Pour cela, la banque continuera à investir sur sa plate-forme pour maintenir son avance technologique. Les nouvelles activités sont construites en partenariat avec le meilleur des fintechs : après l’acquisition d’Anytime pour les offres Pro/PME et la signature d’un partenariat stratégique avec Younited pour le crédit, un appel d’offres est en cours pour de nouvelles offres d’assurance. » Pour attirer de nouveaux clients, il s’appuie sur le renouvellement de son identité visuelle, « Orange Bank, tellement simple, tellement mobile », et trois nouvelles campagnes publicitaires télévisées, en France, Espagne et Roumanie.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet

  • Oney : Tyrode, Yves

    • Nomination
    • 28/10/2021
    • Revue Banque N° 861