Inclusion bancaire

Nickel accepte les passeports de 193 pays pour l’ouverture de compte

193 passeports permettent d'ouvrir un compte Nickel

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°849

Coût du risque : Une augmentation sous l’emprise d’IFRS 9

Il est  possible, depuis début octobre, de se rendre dans un des 5700 points de vente partenaires de Nickel pour y ouvrir un compte avec le passeport à bande de lecture automatique de 193 pays. « Depuis le début en 2014 la raison d’être de Nickel, le « compte pour tous », est de faciliter l’ouverture de compte bancaire quelle que soit la situation, de le rendre le plus accessible possible. Nous avons voulu élargir l’acceptation des documents d’identité en acceptant les passeports à bande de lecture automatique de plus de 190 pays », explique Marie Degrand-Guillaud, déléguée générale de Nickel.

Auparavant, il fallait être doté d’une carte d’identité, d’un titre de séjour ou d’un passeport européen ou de la zone AELE en cours de validité pour ouvrir un compte chez Nickel. « Scanner un passeport à bande de lecture automatique permet d’effectuer à distance les vérifications nécessaires à l’ouverture d’un compte courant en cinq minutes dans un bureau de tabac », détaille Marie Degrand-Guillau. En 12 jours, 3000 comptes ont été ouverts avec des passeports de 115 pays ». Les demandeurs d’asile, qui rencontrent des difficultés d’accès aux services bancaires de base, peuvent désormais ouvrir un compte chez Nickel s’ils possèdent un tel passeport. Les réfugiés disposant d’un titre de séjour en cours de validité pouvaient déjà le faire. Sur le 1,7 million de détenteurs du compte courant Nickel, un tiers ont eu des difficultés avec leur banque ou ont été interdits bancaires, un tiers est venu pour les frais modestes (70 euros par an en moyenne) et un tiers utilise Nickel comme seconde carte. Fin 2019, 20% des clients étaient nés hors de France.

Le 20 octobre, Nickel a également annoncé le lancement d’un service de transfert d’argent à l’international en partenariat avec Ria Money Transfert (495 000 points de retrait dans 150 pays) et la fintech spécialiste des services aux diasporas Monisnap, facturé moins de 5% de la somme envoyée. LB

 

Sur le même sujet