Banque en ligne

Ma French Bank arrive en juillet

My French bank

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°833

Fusions transfrontalières: Les obstacles à surmonter

La Banque Postale est la dernière grande banque historique en date à lancer son offre de banque mobile. Actuellement en test, celle-ci sera ouverte à tous à partir du 22 juillet prochain. Concrètement, Ma French Bank sera une banque hybride où les clients pourront ouvrir leur compte au bureau de poste, en ligne ou sur l’application dédiée, puis effectuer toutes les opérations en ligne ou sur leurs mobiles. Elle coûtera 2 euros par mois et comprendra une carte sans contact Visa sans autorisation de découvert, mais également sans frais pour son utilisation à l’étranger. Celle-ci pourra être émise directement dans l’agence d’ouverture du compte ou envoyée au domicile du client dans un délai de 48 à 72 heures. Apple Pay, déjà disponible pour les clients de la Banque Postale, sera également disponible pour les clients de Ma French Bank.
À partir de l’application, les clients pourront faire toutes les opérations bancaires classiques, mais également accéder à d’autres fonctionnalités comme un gestionnaire de finances personnelles, la possibilité de partager des dépenses à plusieurs ou de créer une cagnotte, l’envoi d’argent par SMS et un accès intégré à KissKissBankBank. Elle proposera des offres d’épargnes avec « Ma Tirelire » ou de crédit à la consommation avec « Mon Extra Prêt ». En juillet, seuls 2 000 bureaux de poste permettront l’ouverture des comptes Ma French Bank. À terme, La Banque Postale compte bien rentabiliser les 100 millions d’euros investis dans le développement de sa néobanque. Et souhaite avoir « plus d’un million de clients d'ici cinq ans pour Ma French Bank. Si on atteint cet objectif, on aura dépassé le point mort du seuil de rentabilité », estime Rémy Weber, président du directoire de la Banque Postale.

 

Sur le même sujet