Agences bancaires

Les réseaux organisés face au Covid-19 avant d’aborder le déconfinement

La grande majorité des agences bancaires sont restées ouvertes pendant le confinement avec des organisations de l’accueil et du travail bouleversées.

Les banques sont restées "ouvertes" et "opérationnelles"

Revue de l'article

Les réseaux bancaires se sont adaptés à la situation sans précédent de risque sanitaire et de confinement en France, faisant en sorte que les banques, opérateurs d’importance vitale (OIV), restent « ouvertes » et « fonctionnelles ». Le 20 avril, la FBF, le SNB et la CFDT ont salué dans un communiqué commun « les mesures de prévention mises en place par la profession » avec un « cadre organisationnel et sanitaire commun », et ont rendu hommage à l’engagement des 362 800 salariés du secteur.

Pendant le confinement, la plupart des agences sont restées ouvertes selon des organisations propres à chaque groupe. « Dans le respect des mesures sanitaires, nos agences sont majoritairement ouvertes selon les modalités suivantes : le matin uniquement sur rendez-vous avec un accueil filtré et pour traiter les opérations qui ne pourraient pas être gérées à distance, et l’après-midi par téléphone uniquement, indique un porte-parole de Société Générale. Dans les agences dont la taille le permet, un système de répartition des équipes avec une rotation hebdomadaire alternant présence sur site et travail à distance, a été mis en place. » Des agences ont pu fermer dans des régions reconnues comme clusters. « Suite aux réflexions et discussions avec nos partenaires sociaux, nous avons pris la décision qu’à partir du 20 mars nos agences resteront ouvertes dans la mesure du possible selon deux types d’organisation, en fonction de leur localisation et du niveau d’activité, explique un porte-parole de BNP Paribas : des agences ouvertes à des plages horaires réduites et des agences sans accueil du public, mais où le service est assuré depuis l’agence par les canaux distants par nos équipes. En complément, en fonction du niveau de fréquentation des agences, nous mettons également en place, dès lors que cela est possible, un système de rotation des équipes. » Après l’annonce d’un déconfinement le 11 mai, les banques attendaient les précisions du gouvernement pour élaborer des plans de reprise de l’activité « normale », dans le respect du dialogue social.

 

Sur le même sujet