Digital

Hello Bank se lance dans la course aux professionnels

Hello Bank, filiale mobile de BNP Paribas, est la dernière néobanque en date à proposer une offre dédiée aux professionnels. Baptisée Hello Business, celle-ci s’adresse aux professions indépendantes, aux artisans et aux autoentrepreneurs.

(((Hello Business 2.png))

L'auteur

Pour en savoir plus

image
  • (((Hello Business 3.png)))

    (((Hello Business 3.png)))

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°857

GESTION D’ACTIFS : La déferlante de l’investissement responsable

 

Alors que les offres de FinTechs natives ou de filiales de banque de réseaux se sont multipliées en 2020, BNP Paribas et ses deux filiales (Nickel et Hello Bank) étaient restées centrées sur les particuliers. Finalement, alors que l’ouverture d’un compte pro chez Nickel commence à prendre l’allure d’un serpent de mer, c’est Hello Bank qui se lance dans l’arène avec sa nouvelle offre : Hello Business. Lancée le 6 mai dernier, celle-ci est facturée à 10,99 € par mois et s’adresse aux artisans, aux professions libérales, aux autoentrepreneurs, y compris ceux ayant de multiples activités. À l’occasion de son lancement, Hello Bank offre les deux premiers mois d’inscription. Que propose-t-elle pour ce tarif ? Un compte professionnel géré en temps réel avec un IBAN français (voir Revue Banque n° 855), une carte Visa à débit immédiat ou différé avec des paiements et des retraits sans frais partout dans le monde, des virements illimités et sans frais (qu’ils soient classiques ou instantanés), des transferts de devises avec application en temps réel du taux de change, des assurances et assistance pour professionnels allant au-delà de l’offre généralement associée aux cartes dont des indemnités d’hospitalisation quelle qu’en soit la cause et une assistance juridique. Et pour l’activité professionnelle proprement dite, Hello Business permet les encaissements par chèque (en le scannant dans l’application ou en le déposant aux automates de BNP Paribas) ou espèces. Hello Bank a également passé un partenariat avec Lyf Pro pour permettre d’accepter les paiements par carte directement sur mobile. Et un autre avec One Up pour permettre au client de réaliser ses devis, ses factures ou ses avoirs directement à partir de l’application mobile (sous Android ou iOS). Enfin, la carte liée au compte Hello Business pourra être intégrée à n’importe quel « wallet » de paiement pour payer avec son téléphone mobile, et sur demande, le client Hello Business pourra se voir fournir un chéquier sans frais supplémentaires. « Adossée au groupe BNP Paribas et bénéficiant de toutes ses synergies, Hello Bank est parfaitement positionnée pour répondre également aux besoins des indépendants. Nous avons développé une offre complète, en parfaite adéquation avec leurs attentes tout en leur assurant un accompagnement, dans la durée, pour leurs étapes de croissance en cours ou à venir, explique Caroline Lehericey, directrice France de Hello Bank. Depuis sa création, Hello Bank s’adapte à l’évolution des modes de vie, il est donc naturel qu’elle innove aujourd’hui pour accompagner les nouveaux modes de travail. »

L’offre devrait évoluer au fil de l’année. Ainsi après l’apparition d’un site web dédié cet été, Hello Business devrait proposer, d’ici la fin de l’année, en plus des facilités de caisse automatiques de 1 500 euros déjà prévues, un crédit pour les professionnels dont l’octroi se baserait sur l’expertise interne de BNP Paribas pour l’équipement, sans que le client n’ait à fournir de justificatif particulier. Hello Business devait également activer les notifications en temps réel et proposer un terminal de paiement pour ses clients.

Pour l’instant, l’offre Hello Business ne concerne que la France, « chaque pays étant responsable de sa propre stratégie », rappelle Caroline Lehericey. Et d’autres partenariats avec des FinTechs pourront être annoncés prochainement, même si aucun nom n’a été annoncé lors de la conférence de lancement et que la mise à disposition des API n’a pas été évoquée. En revanche, Hello Bank n’a pas fait d’annonce sur le nombre de clients professionnels qu’elle souhaite séduire avec cette offre : « Le marché des professionnels aujourd’hui n’est pas un marché volumique, mais qualitatif. » Alors qu’Hello Bank revendiquait 630 000 clients fin avril 2021, toutes offres confondues, elle espère toujours être rentable à la fin de l’année et avoir un million de clients, même si sa directrice reconnaît que «le contexte sanitaire n’est pas facile ».

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet