Concurrence

Facebook se met au micro-crédit

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°860

Covid-19 : accélérateur de tendances

La concurrence pour le secteur bancaire viendra-t-elle des fintechs ou des GAFAM ? L’histoire le dira, mais, en attendant, une veille est plus que nécessaire. À noter, l’annonce récente des premiers pas de Facebook dans le secteur financier. Une actualité qui donne déjà quelques lignes directrices. D’abord, sur le choix du marché. Facebook se lance en Inde, marché où elle dispose de 410 millions d’utilisateurs sur Facebook et de 530 millions via WhatsApp. C’est aussi en Inde que Whatsapp avait fait ses premiers tests de son WhatsApp Pay avant de préférer le déployer au Brésil, pour cause de difficultés avec le régulateur indien.

Ensuite, l’offre repose sur du micro-crédit à des entreprises, pour des montants compris entre 500 000 et 5 millions de roupies, soit entre 5 800 et 58 000 euros. Un marché cible de TPE et de PME. L’offre est bâtie avec un partenaire local, Indifi, basé à Gurgaon, dans la banlieue de New Delhi. Les taux, actuellement pratiqués, de 17 à 20 % paraissent élevés, mais ils sont en réalité dans la norme locale pour ce type de financement.

« Nous ne cherchons pas à faire de l'argent avec ce programme, il n'y a pas de partage de revenu », a assuré Ajit Mohan, le vice-président de Facebook en Inde. En revanche, l’offre est réservée aux entreprises ayant utilisé les services publicitaires de Facebook au cours des 180 derniers jours. Pour l’heure, l’offre de financement serait un accélérateur d’autres business, et non un métier en tant que tel. Pour l’instant ?

 

Sur le même sujet