Crédit à la consommation

Cpay remplace la carte Cetelem

Cpay Cetelem

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°834

Très petites entreprises: les banques sont-elles à la hauteur ?

En mars dernier, la carte Cetelem a disparu et a été remplacée par Cpay, carte émise par Mastercard pour le compte de BNP Paribas Personal Finance. CPay permet d’effectuer en France comme à l’étranger, des retraits et des paiements au comptant ou à crédit (paiement en 3, ​5, 10 ou bien 20 fois dans les réseaux Aurore et Mastercard) et avec ou sans contact. De plus, l’utilisateur pourrait gérer lui-même par la suite ses crédits, en étalant a posteriori ses paiements ou, au contraire, en choisissant de solder un prêt grâce à une rentrée d’argent soudaine. Pour cela, Cpay s’appuie sur la technologie de Paylead pour mieux exploiter, de manière anonymisée, les données des porteurs des cartes. Grâce à cette technologie, en mutualisant les données avec les autres clients non bancaires de Paylead, ils pourront bénéficier d’offres promotionnelles personnalisées, comme les deux sociétés l’ont démontré lors du salon Vivatech 2019. « Nous avons ramené le crédit renouvelable sur un usage de fréquence et donné beaucoup plus de flexibilité aux clients dans la gestion de leurs achats au quotidien, à comptant mais également en paiement fractionné », explique Laurent David, Directeur général et administrateur de BNP Paribas Personal Finance. À terme, Mastercard va ajouter deux solutions complémentaires dans Cpay : Mastercard In Control qui permettra aux porteurs de paramétrer où, quand et comment ils souhaiteront utiliser leur carte, leur donnera un contrôle accru sur leurs comptes depuis leur application mobile, et le système d’authentification Mastercard Identity CheckTM Mobile qui permettra aux individus d’utiliser des identificateurs biométriques, tels que les empreintes digitales, la reconnaissance de l’iris et la reconnaissance faciale, pour vérifier leur identité depuis un appareil mobile pour leurs achats en ligne et pour consulter leur activité bancaire. Ces deux solutions seront mises en place dans les deux années à venir.

 

Sur le même sujet