Acquisition

BNP Paribas met la main sur Compte Nickel

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°808

Temps réel : quand le paiement devient instantané

À l’heure où les banques sans banques se mettent en avant, avec C-Zam de Carrefour lancé le 18 avril dernier (cf. Revue Banque n° 805) et l’arrivée prochaine d’Orange Bank (cf. page précédente), la première d’entre elles historiquement, le Compte Nickel, rentre dans le rang. En effet, BNP Paribas va monter à hauteur de 95 % du capital dans Compte Nickel, les 5 % restants seront, comme avant, entre les mains de la Confédération des buralistes de France, distributeurs exclusifs du Compte Nickel. Même si elle affirme vouloir conserver l’indépendance de Compte Nickel, BNP Paribas voit surtout dans cette solution une façon de récupérer des clients, séduits par l’offre alternative actuelle, alors qu’Hello Bank peine à trouver ses marques. « BNP Paribas réalise aujourd’hui un investissement aux côtés des buralistes pour étendre ses partenariats, tant en termes de service que de clientèles. L’offre Compte Nickel sera distincte et donc complémentaire de celles du réseau BNP Paribas et de Hello bank ! Comme toutes les start-up avec lesquelles nous avons déjà établi une coopération durable, Compte Nickel restera indépendant du reste du Groupe. De notre côté, nous mettrons tout en œuvre pour aider Compte Nickel à améliorer l’expérience de ses clients et à accélérer son développement tout en restant fidèle à son concept », assure Thierry Laborde, directeur général adjoint de BNP Paribas dans un communiqué de presse. Avec 564 317 clients à l’heure actuelle, Compte Nickel vise les 2 millions de clients en 2020.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet