Le bilan de Hello Bank

HelloLife

Lancée dans 4 pays européens différents de mai à octobre 2014, Hello Bank a séduit 791 000 clients entre l’Allemagne, la Belgique, la France et l’Italie. Et depuis décembre 2014, les 561 000 clients de Cortal Consors en Allemagne ont été transférés vers Consors Bank (le nom local de Hello Bank), pour atteindre près de 1,3 million de clients début 2015. Ce qui rendrait l’objectif de 1,4 million de clients en 2017 à portée de main. Dans le détail, le résultat n’est pas aussi probant. Sans le rapprochement en Allemagne, le pays où Hello Bank rencontre son plus gros succès est la Belgique avec 365 000 clients répartis dans ses deux déclinaisons, Hello for You et New Hello. de son côté, la filiale italienne, lancée seulement en automne, a séduit 42 000 clients. Dans ces conditions, avec ses 101 000  clients conquis depuis septembre, la France n’a pas à rougir. À quelques petits détails près : ainsi, seuls 35 % sont de véritables nouveaux clients, les autres sont des transfuges de BNP Paribas qui ont choisi une banque plus « light » adaptée à leurs besoins, alors que Hello Bank visait une répartition plus équilibrée. De même, le client moyen est un homme (à 70 %) plus âgé que la cible classique des applications mobiles (40 ans en moyenne, contre 37 ans en Italie et 30 ans en Belgique) avec de bons revenus (2 370 euros de revenu médian). Outre Hello Play et ses campagnes télévisées pour séduire de nouveaux clients, Hello Bank a lancé Hello Life, un site d’actualité financière au quotidien, sur le modèle des blogs lancés en Belgique et en Italie.