Banque de détail

L'avenir selon Celent

Revue de l'article

En ce début d’année, les analystes de Celent ont dégagé les grandes tendances de la banque de détail pour les 12 mois à venir, en distinguant différentes catégories : paiement, technologie, canaux numériques et agence.
Côté paiement, Celent voit l’émergence du paiement sans contact, en particulier en Chine, pays aux conditions particulières très favorables (peu de cartes bancaires en circulation et bonne pénétration des téléphones mobiles) où l'infrastructure de paiement affiche une progression constante.
Côté technologie, aux États-Unis, l’heure est au remplacement des cœurs de systèmes bancaires, pour intégrer enfin le temps réel dans les transactions. En revanche, les analystes sont plus réservés sur l’usage du Big Data dans les banques : selon Celent, « avant que les banques s’aventurent à utiliser des données non structurées ne leur appartenant pas, elles doivent d’abord mieux exploiter les données structurées en leur possession. »
Celent constate également une convergence croissante entre la banque en ligne et la banque numérique, avec la généralisation de concepts tels que la dépose mobile de chèques : une photo d'un chèque prise avec le smartphone permet de créditer son compte directement à partir de l’application mobile. Le cabinet incite également les banques à surveiller de près les nouvelles start-up liées à la finance, susceptibles de leur voler des parts de marché (différentes offres de crowdfounding sur Internet).
Enfin, l’avenir des agences est assez sombre : elles ne sont plus selon Celent qu’un canal alternatif à la banque en ligne et mobile, et dans de nombreux cas, elles pourront être remplacées par des automates bancaires.

 

Sur le même sujet