Transfert d'argent

Avec Xoom, PayPal s’attaque aux transferts internationaux

Xoom Paypal

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°835

Risque Cyber : Comment coordonner la lutte ?

Mi-juillet, PayPal a annoncé le lancement de Xoom, un service dédié au transfert d’argent à l’international disponible via une application mobile (sous iOS ou Android) ou via un site web dédié : https://www.xoom.com. À la différence du service PayPal classique, il s’agit d’envoyer de l’argent à un autre usager directement, et non sur un compte PayPal dédié. Plus exactement, dans un premier temps, il s’agit de concurrencer les spécialistes du transfert transfrontalier – de type Western Union – sur le marché des clients particuliers. À cette fin, Xoom propose trois services principaux : envoyer de l’argent (vers un compte bancaire précis, vers un point de retrait ou à l’adresse de son choix) ; recharger un mobile, qu’il appartienne à l’utilisateur ou à un tiers ; payer des factures pour des proches à l’étranger. Soit les services principaux que les diasporas implantées à l’étranger utilisent pour leurs proches restés dans leurs pays d’origine.

Xoom est disponible en France et dans 31 autres pays européens et permet de transférer de l’argent vers 130 marchés différents. Les fonctions de rechargement de téléphone mobile et de paiement des factures varient selon les pays et des opérateurs concernés. À la différence du service PayPal classique, qui reste principalement gratuit pour les particuliers, le service Xoom est payant à la commission, comme ses concurrents traditionnels. Cette dernière varie en fonction de la méthode choisie pour alimenter le virement (solde PayPal, compte bancaire, carte de débit ou carte de crédit). Les envoyeurs peuvent transférer jusqu’à 10 000 euros en une seule transaction.
Si PayPal fait ses premiers pas dans le domaine, Xoom n’est pas un nouveau venu. La société américaine, rachetée par PayPal en 2005, est en effet active depuis 2001, avec un siège social à San Francisco et un autre à Guatemala City. En revanche, jusqu’en juillet dernier, elle ne proposait pas ses services en Europe, du moins en émission.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet