Nouvelles technologies

Le vocal dans la banque et l’assurance : état des lieux et perspectives.

De plus en plus de particuliers ont recours à des assistants vocaux, même si l’Europe affiche un taux d’équipement plus faible qu’aux Etats Unis ou en Asie. Différents types d’usage se dessinent concernant les services bancaires.

Schéma 1

L'auteur

  • Moysan
    • Directeur Master Digital Marketing et Innovation
      IÉSEG School of Management
  • Romane Bilbaut
    • Étudiante Master Digital Marketing et Innovation
      IÉSEG School of Management

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°845

Crise de COVID-19 : Quelle résilience des banques françaises ?

L’adoption du vocal et la multiplication des cas d’usages dans le secteur bancaire sont favorisés par l’émergence de nouvelles technologies arrivées à maturité (IA, synthèse vocale, biométrie vocale…) et par l’expansion du marché d’appareils connectés (smartphone, montre, enceinte…).Les États-Unis, premier marché mondialFin 2018, Amazon domine le marché des assistants vocaux au niveau mondial avec près de 35 % de parts de marché suivi de près par Google avec 30 %, puis de manière plus marginale par Apple, Alibaba, Xiaomi et Baidu avec environ 5 % de parts de marché. Si on se focalise sur ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet