Intelligence artificielle

Véhicules autonomes : quelles responsabilités et quels impacts sur l’assurance ?

S'il n’existe pas encore, techniquement parlant, de véhicule autonome, il faut d’ores et déjà s’interroger sur l’incidence qu'aura l'application de l’intelligence artificielle au secteur automobile sur nos régimes de responsabilités et sur les nouvelles problématiques qu’elle génère pour les assureurs.

Véhicules autonomes

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°837

Les nouvelles frontières de l'assurance

Si les législateurs européens et français n’ont pas encore défini la notion de « véhicule autonome », il est possible de se rattacher à la définition de l’Intelligence artificielle (IA) donnée par la Commission européenne. En effet, le véhicule autonome n’est finalement qu’une application de cette IA au secteur de l’automobile, laquelle est définie comme l’ensemble des « systèmes qui font preuve d’un comportement intelligent en analysant leur environnement et en prenant des mesures – avec un certain degré d’autonomie – pour atteindre des objectifs spécifiques » [1].Ainsi, le véhicule ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Les nouvelles frontières de l'assurance

Sur le même sujet