Services financiers alternatifs

Radiographie des néobanques

Les néobanques en France sont des « non-banques » en quête de rentabilité, et elles se multiplient sur un marché déjà saturé. Comment expliquer une telle énigme ?

Tableau 1

L'auteur

  • Jean-Michel Rocchi
    • Enseignant en Finance au sein du Master 230
      Université Paris-Dauphine - PSL Research University

Revue de l'article

Le marché de la banque de détail, aux parts de marché figées, à la rentabilité faible et tendanciellement menacée, semble a priori peu attractif. Les acteurs historiques gèrent la décroissance, en particulier en fermant leurs agences du fait de la faible fréquentation de la clientèle. Pourtant, de nombreuses néobanques sont entrées sur le marché français et l’afflux des candidats ne devrait pas se tarir. Ceci est notamment une des conséquences du phénomène de déconstruction des process bancaires, annoncé de manière visionnaire par Li (2001), qui a engendré l’apparition des FinTechs sur ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet