Bancarisation

Le partage des données, enjeu clé de la lutte contre l’exclusion bancaire

La volonté politique d'accélérer l'inclusion financière et le besoin, pour les banques, de faciliter l’entrée en relation d’affaires sont freinés par des contraintes réglementaires de plus en plus fortes. Cette équation pourrait trouver une solution dans la définition de nouveaux modèles de partages de données entre banques, couplées avec une utilisation des technologies innovantes en matière de conformité.

partage des données

L'auteur

  • Kader Djouadi
    • Directeur de l’Europe francophone
      LexisNexis Risk Solutions

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°815

Numéro double 815-816 : Prospective 2018 - Rétrospective 2017

La France dispose d’un atout juridique considérable dans la lutte mondiale contre l’exclusion financière, à savoir le « droit au compte », un régime permettant à la Banque de France d’assurer un service bancaire minimum à des personnes qui se sont vu refuser l’ouverture d’un compte. Si cette procédure est saisie régulièrement par les « exclus » du système financier, plus nombreux encore sont ceux qui vivent dans une situation de fragilité bancaire – près de 3 millions en France selon l’OIB [1] – et qui ont des problèmes liés à l’accès au crédit. Pour surmonter ces difficultés en 2018 et ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet