FinTech

« L’ouverture des API permet de bâtir un écosystème »

Le marché sénégalais de la finance digitale est en pleine ébullition. Les offres se multiplient sans qu’aucune forme d’interopérabilité n’ait encore vu le jour. Lancée en 2015, la FinTech InTouch a développé une technologie permettant de rationaliser les opérations. Elle exporte son savoir-faire sur le continent africain.

Le pilotage des compte de "float" au siège d'InTouch

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°367

Services financiers sur mobile : l’expérience de l’Afrique francophone

Quels problèmes InTouch cherche-t-il à résoudre dans l’écosystème de la mobile money ?En Afrique, le taux de bancarisation est très faible, ce qui a permis aux services financiers sur mobile de connaître une très forte croissance. Beaucoup de solutions de transfert d’argent, de mobile money, de paiement mobile, de paiement de factures sont nées. À lui seul, le Sénégal en compte une quinzaine. Pour le marchand – l’agent qui réalise les opérations autour de ces offres –, il est difficile de s’y retrouver. Pour un même opérateur, jusqu’à trois téléphones peuvent être nécessaires : un terminal ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Services financiers sur mobile : l’expérience de l’Afrique francophone

Sur le même sujet