Cet article appartient au dossier : Assurance, ENASS Papers 17.

Assurance retraite

ORPS : le fonds de pension à la française a-t-il un avenir ?

En 2017, issue de la loi dite Sapin 2*, une ordonnance** crée une entité d’une nouvelle nature dans le paysage français de l’assurance : l’Organisme de retraite professionnelle supplémentaire (ORPS), qui ne peut gérer que des contrats d’assurance retraite supplémentaires réservés aux salariés et aux indépendants. Cette ordonnance est la transposition de la directive européenne IORP II***, qui prévoit et organise la possibilité pour tous les Européens de pouvoir préparer leur retraite via un organisme dédié. L’ORPS est-il l’avenir de la gestion de la retraite en France ?

ORPS : le fonds de pension à la françase a-t-il un avenir ?

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°380

ENASS PAPERS 17

L’assureur vie est un gestionnaire d’actifs au bénéfice de ses assurés qui investit les primes et cotisations perçues sur les marchés financiers en représentation de ses engagements. Il est pour cela nécessaire qu’il estime leur charge probable. Dans le cas de l’assurance retraite, les engagements de l’assureur sont multiples. D’une part, il s’engage à verser à l’assuré une retraite complémentaire des régimes publics sous la forme d’une rente viagère. Il se trouve donc devant un engagement de long terme dont la durée peut même s’allonger dans le cas d’une option de réversion au conjoint ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

ENASS Papers 17

Sur le même sujet