Banque à distance

Et maintenant les applications financières...

Boursorama phone

L'auteur

Pour en savoir plus

images
  • BNPipad

    BNPipad

  • Crédit mutuel android

    Crédit mutuel android

  • Suivi crédit

    Suivi crédit

Revue de l'article

Avec l’arrivée des smartphones et désormais des tablettes intelligentes comme l’iPad, les applications financières se multiplient depuis ce printemps. Si l’iPhone reste la plateforme reine, l’iPad, vu comme plus ludique, attire également les convoitises, tandis qu’Android et Windows Mobile deviennent des plateformes complémentaires pour les banques ayant déjà proposé une application pour les outils d’Apple. À quoi servent ces applications ? Certains comme Monabanq proposent des applications plutôt orientées vers la vie pratique – simulation d’épargne, de crédit – et accessibles à tous, client ou non. D’autres préfèrent emballer dans une application dédiée un accès vers leur site mobile. Quitte à y ajouter des fonctions complémentaires : système de géolocalisation pour dénicher les distributeurs les plus proches de chez soi sur l’Appli de la Société Générale, alertes push sur les actions de son portefeuille pour Boursorama… Si certaines de ces applications peuvent correspondre à un simple effet de mode, voir un coup publicitaire, le fait d’avoir un point de contact mobile (application ou site accessible à partir d’un téléphone) devient une étape obligatoire pour les banques en ligne. « Nous avons fait le choix d’avoir un site mobile, et non une application dédiée, pour être accessibles à tous les smartphones », explique Stéphane Corre, responsable des canaux à distance de la BRED. De même, Boursorama déjà présent sur l’iPhone, n’envisage de passer sur l’iPad que s’il trouve un usage spécifique à la tablette d’Apple. Société Générale envisage également un portage de son Appli sur Android d’ici à la fin de l’année. « Ce ne sera pas un simple clone de l’iPhone. Nous l’avons redéveloppé pour la plateforme, en tenant compte par exemple des boutons de navigations des téléphones », affirme Olivier Chédeville, directeur de la banque à distance chez Société Générale.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet