Cet article appartient au dossier : ENASS Papers 3 : l'extension de l'univers du risque.

Les sociétés de groupe d'assurance mutuelle : un outil moderne au service d'un modèle économique et social original

La création, en 2002, du statut juridique de société de groupe d’assurance mutuelle (SGAM), a permis aux compagnies d’assurance mutualiste d’organiser des rapprochements souples. Tout en optimisant leur organisation, ce qui s’est traduit par une amélioration de leurs résultats financiers, ces organisations ont su préserver leurs valeurs mutualistes.

1. France : 8 SGAM ont vu le jour en 10 ans

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°307

ENASS PAPERS 3 : L’extension de l’univers du risque

Si la question de la taille critique est un classique des réflexions de stratégie d’entreprise, elle trouve un écho particulier dans le monde des mutuelles, sociétés à but non lucratif ayant difficilement accès aux marchés financiers.La capacité à nouer des alliances pour être plus efficients dans un monde où des sociétaires corporatistes et fidèles se muent parfois en clients exigeants et volatils, dans un environnement prudentiel redoublant d’exigences, a été plus ou moins rapidement intégrée dans la réflexion des mutuelles, qui l’ont conjuguée avec un attachement revendiqué aux valeurs ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

ENASS Papers 3 : l'extension de l'univers du risque

Sur le même sujet