Cet article appartient au dossier : ENASS Papers 7.

Réglementations

Les devoirs d’information et de conseil de l’assureur

Le mouvement général de protection du consommateur impacte en profondeur les devoirs d’information et de conseil de l’assureur. La directive DIA 2 sur les règles des activités d’intermédiation en assurance s’inscrit dans cette tendance, pour aboutir à un ensemble de solutions ; que l’on se place sous l’angle de la perception que peut en avoir le consommateur ou sous celui des conséquences pour l’assureur et le distributeur, on peut légitimement s’interroger sur leur pertinence.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°325

Enass papers 7

Le 26 février dernier, le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne ont voté en séance plénière la directive DIA 2 [1] venant modifier et compléter les règles relatives aux activités d’intermédiation en assurance telles qu’elles résultaient de la Directive 2002/92/CE, dite « DIA 1 », transposée en droit français par la loi du 15 décembre 2005.Depuis son origine, ce nouveau projet a suscité de nombreux commentaires, s’agissant notamment de ses dispositions relatives à la gestion des conflits d’intérêts et à la transparence dans les relations entre l’intermédiaire d’assurance et ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

ENASS Papers 7

Sur le même sujet