Témoignage

« Je veux promouvoir un capitalisme patient »

Avec 3 000 salariés et 50 millions d’euros de chiffre d’affaires, Vitamine T est une entreprise d’insertion emblématique des modèles économiques hybrides, associant rentabilité et impact social. Si, traditionnellement, elle travaillait exclusivement avec des partenaires bancaires issus de l’ESS, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

L'auteur

  • André Dupon, Vitamine T, Mouves
    • Président exécutif
      Groupe Vitamine T
    • Président
      Mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves)

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°334

Financement des entreprises sociales : un écosystème en construction

Quels sont les interlocuteurs financiers de Vitamine T ?Depuis sa création il y a plus de 30 ans, le groupe Vitamine T travaille avec des banques « génétiquement » proches de lui et de l’économie sociale et solidaire : le Crédit Coopératif et la Caisse d’Épargne Nord Europe. Mais lors de notre changement d’échelle,·​il y a une dizaine d’années, nous avons été amenés à diversifier nos partenariats bancaires au profit d’acteurs de la finance plus traditionnelle (​CIC et Société Générale), qui représentent aujourd’hui environ 30 % de nos mouvements bancaires.Il en va de même pour nos ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Financement des entreprises sociales : un écosystème en construction

Sur le même sujet