Développement

« L’inclusion financière est un passeport vers l’économie formelle »

Fondé il y a près de 20 ans, le CGAP est un think tank hébergé par la Banque Mondiale et dédié aux questions d’inclusion financière. Composé d’une trentaine d’organisations membres parmi lesquelles des banques de développement et des fondations privées, il promeut une approche orientée marché. Loin des programmes de dons, ce sont de véritables nouveaux business models pour les populations à bas revenus que le think tank veut faire éclore.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°775

Inclusion financière : pour bancariser le monde en développement

2,5 milliards de personnes dans le monde ne sont pas bancarisées. Pourquoi est-il crucial de les insérer dans le secteur financier formel ?Des études ont montré une corrélation positive entre le taux d’accès aux services financiers et le taux de croissance d’un pays. L’inclusion financière est un passeport vers l’économie formelle. À condition qu’elle soit transparente et juste pour le client, et qu’elle repose sur des modèles viables économiquement, elle permet aux populations de devenir partie prenante de l’économie formelle et ainsi, de participer à l’avancée de leur pays.Est-ce ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Inclusion financière : pour bancariser le monde en développement

Sur le même sujet