Innovation

FinTechs et plates-formes bancaires : faut-il copier la Chine ?

La Chine s’impose de plus en plus comme un leader de la FinTech, soutenue par son large marché domestique, des investissements massifs en capitaux, un gouvernement ouvert à l’innovation et la demande des clients chinois, notamment les « millenials », très avides de nouvelles technologies. Les grands acteurs chinois, qui ont su développer sur leurs plates-formes une offre combinant services financiers et services d’usage quotidien, commencent à essaimer à l’étranger.

schema1

L'auteur

  • Moysan
    • Lecturer Digital Marketing
      IÉSEG School of Management.

Revue de l'article

Combinaison des termes « finance » et « technologie », le terme FinTech désigne une start-up innovante qui utilise la technologie pour repenser les services financiers et bancaires. Le secteur couvre un éventail très large d’activités comme le crowdfunding, le Peer-to-Peer (P2P) lending, les cryptomonnaies ou encore le paiement mobile. Le secteur s’est largement développé ces dernières années en Chine, devenue leader mondial en nombre d’utilisateurs, en taille de marché et désormais en montant d’investissement.La zone Asie surpasse l’Amérique du Nord en montant d’investissementsSelon ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet