Cet article appartient au dossier : ENASS Papers 9.

Réputation

Le déficit d’image des métiers de l’assurance

Les assureurs ont mauvaise réputation et n’attirent guère les jeunes diplômés. Quelques pistes pour remédier à cette situation…

L'auteur

  • Lebard
    • Chargée de mission Développement durable
      Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA)

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°336

ENASS Papers 9

En mars 2012, un baromètre Viavoice ayant pour but d’évaluer, sur la base d’une liste de contributions des entreprises jugées « tout à fait prioritaires » par les Français, et comprenant notamment la création d’emplois, ne plaçait dans le palmarès aucune entreprise d’assurance, alors que le secteur a embauché 12 134 personnes en 2011, a contribué à hauteur de 17,7 % à la protection sociale, et finance l’économie, avec un encours d’investissement dans les entreprises de 1 060 milliards d’euros. Par ailleurs, l’assurance est au cœur des enjeux de sociétés (retraite, dépendance, santé, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

ENASS Papers 9

Sur le même sujet