Réglementation

« La DDA crée de nouvelles passerelles juridiques entre assureurs et courtiers d’assurance »

La directive européenne sur la distribution d’assurances (DDA) formalise un certain nombre de pratiques déjà existantes. Surtout, elle crée des passerelles juridiques nouvelles entre les assureurs et les distributeurs d’assurance, au premier rang desquels les courtiers. Ceux-ci craignent l’instauration d’un contrôle de l’assureur sur une partie de leur activité de distribution.

L'auteur

  • Ludovic Daugeron
    • Responsable juridique Métier & Conformité
      Planète CSCA
    • Maître de conférences associé
      Université Paris Est Créteil

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°837

Les nouvelles frontières de l'assurance

Quels sont les objectifs de la DDA, entrée en vigueur en octobre 2018 ?Avec la DDA, deux objectifs principaux sont affichés par le législateur européen : aller vers plus d’harmonisation des réglementations nationales, car la convergence n’était pas suffisante au terme du processus de mise en œuvre de la DIA [1] adoptée en 2002 et transposée en droit français en 2005 ; mais aussi accroître la protection du consommateur dans le cadre de la distribution du contrat d’assurance. Dans cette perspective, une des innovations majeures de la DDA est qu’elle englobe tous les acteurs qui ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Les nouvelles frontières de l'assurance

Sur le même sujet