Cross selling bancaire : mesurer les effets de manière dynamique

Le monde bancaire est astreint à des objectifs de plus en plus drastiques. Devant cette obligation de rentabilité, les mécanismes de fidélisation jouent un rôle central en ce qu'ils permettent de concentrer les efforts des banques sur les "bons" clients. Une récente étude éclaire un autre champ d'action, démontrant que les nouveaux clients ? notamment captifs par un crédit immobilier ? sont plus enclins à consommer des produits bancaires, à court ou moyen termes, que les anciens clients.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°233

La fidélisation


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet