Parrainage

Crise et sponsoring sportif : un mariage de raison paradoxal

La crise de 2008 a poussé les établissements financiers à revoir leurs politiques de communication. Dans un tel contexte, que faire du sponsoring sportif, qui représente une bonne part du parrainage dans le secteur bancaire ?

L'auteur

  • Jean-Marc Lehu
    • Enseignant-chercheur en marketing
      Ecole de Management de la Sorbonne

Revue de l'article

Est-il bien raisonnable aujourd’hui que Société Générale continue à être partenaire de la Fédération française de rugby, que BNP Paribas s'investisse autant dans le tennis, ou encore que perdure l'engagement de Crédit Agricole auprès de la Fédération française de football ? Ces trois grands acteurs de la banque française et internationale n’ont-ils donc tiré aucun enseignement de la crise économique et financière ? Celle-ci a également eu un impact sur la communication de la plupart des entreprises et notamment des banques et des établissements financiers.Dans une période économique ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Quand les banques investissent la vie culturelle, sociale et sportive

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet