Cet article appartient au dossier : Open banking : quand les écosystèmes s’ouvrent.

Epargne

Comment les dépôts bancaires européens profitent de l’open banking

Renforcement des exigences prudentielles sur la liquidité, évolution de la gestion actif-passif depuis la crise, attentes plus fortes des épargnants… les dépôts bancaires sont au cœur de plusieurs mutations. Des FinTechs de type plates-formes se sont saisies du sujet pour proposer des offres aux banques, en BtoB. L’allemand Deposit Solutions est l’une d’elles. Depuis 2017, elle permet par exemple à Deutsche Bank de proposer à ses clients retail des offres de dépôts de banques tierces comme HSH Nordbank, Pbbdirekt ou Mymoneybank.

Comment les dépôts bancaires européens profitent de l’open banking

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°370

Open banking

La portabilité des numéros mobiles vient de fêter ses 11 ans en France. C’est aussi en 2007 qu’a été adoptée la directive sur les services de paiement (DSP 1), qui vient d’être remplacée par la DSP 2 en janvier 2018. La portabilité des comptes bancaires se rapproche donc. Un des buts de cette directive est de baisser les barrières à l’entrée afin de favoriser, par l’émergence de nouveaux acteurs, une plus grande concurrence et un meilleur service aux consommateurs. Face à cette menace, les banques traditionnelles ont l’opportunité, comme leurs challengers, de miser sur les innovations ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Open banking : quand les écosystèmes s’ouvrent

Sur le même sujet