Cet article appartient au dossier : Cartes : vers une redistribution du jeu ?.

Cartes « comarquées »

Cobranding : erreurs de jeunesse ou mauvais choix marketing ?

Ces dernières années ont été particulièrement fécondes en matière d’innovations marketing s’agissant des cartes bancaires. Cobranding, cartes affinitaires, visuels à la demande, cartes cashback, cartes caritatives, cartes gratuites… Toutes ces initiatives ne connaissent pourtant pas le même succès.

L'auteur

  • Yann Emilian
    • Directeur Général France
      Affinion International

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°729 bis
Le marché du cobranding est un marché porteur, mais avec des résultats en demie teinte. À l’horizon 2012, on estime le potentiel de cartes « cobrandées » de 5 à 10 millions de cartes. À moyen terme, les cartes affinitaires et cobrandées devraient représenter plus de 15 % du marché des cartes bancaires et de crédit en France. Mais une telle progression ne sera possible que si ces cartes apportent une véritable valeur ajoutée à leurs clients. Il faut imaginer des produits originaux, de vrais services, inventer des offres assorties d’un contenu riche et cohérent avec les attentes des ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Cartes : vers une redistribution du jeu ?

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet