Stratégie commerciale

Le « business model » de la banque privée sous pression

Des circonstances financières contraires, doublées d’une dégradation rapide de notre législation patrimoniale, conduisent à une contraction ​de la valeur ajoutée de la banque privée française onshore. Il en découle la nécessité de revisiter son business model pour assurer sa pérennité.

Le business model de la banque privée sous pression

L'auteur

  • Baillot
    • Directeur
      Bred Banque Privée
    • Professeur associé
      Université Paris II

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°304

FATCA : comply, don't explain

La crise met le business model de la banque privée sous pression, et induit d’ores et déjà une contraction de son PNB, globalement de 15 % [1]. Elle revêt plusieurs modalités.En premier lieu, l’anticipation de taux de croissance faible des (seules) économies développées s’accompagne de multiples de valorisation réduits pour les entreprises et, plus globalement, d’un accroissement limité de la richesse, doublé d’une critique aigüe de sa concentration croissante au cours des deux dernières décennies [2], au profit des VHNWI [3], voire des seuls UHNWI [4].En second lieu, la crise de nos ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet