Réseau d'agences

La « banque libérée » est possible, souhaitable et profitable

Confrontée aux limites de son modèle traditionnel, la banque de détail doit trouver d’autres voies de profitabilité et s’autoriser l’exploration de projets véritablement innovants : en constituant par exemple à l’échelon local une Place de marché où, au-delà des seuls services financiers, les clients peuvent interagir les uns avec les autres.*

TRANSFORMER UN RÉSEAU BANCAIRE NATIONAL EN UNE BANQUE MODULAIRE ET ALIGNÉE

L'auteur

  • Aurélien Danchin
    • Mastère Spécialisé Senior Management Bancaire, promotion 2016/2017
      CFPB

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°CFPB
Avec le mouvement de digitalisation actuel, les comportements des clients évoluent. La menace de la désintermédiation révèle les limites du modèle de la banque universelle. Dans un contexte de taux bas, l’agonie du métier de transformation et une pression réglementaire grandissante pèsent sur la rentabilité des établissements de crédit. Face à cette adversité, l’activité traditionnelle de la banque de détail peut sembler en péril. Proposer un modèle de « banque libérée » permet cependant de dévoiler des potentiels d’innovations managériales et organisationnelles dans les réseaux nationaux. ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet