Stratégie

La banque de détail française doit faire sa révolution

Pour Jean-Louis Dalbera, les banques de détail doivent faire face à la nouvelle donne de leurs marchés et aux attentes de leurs clients en osant un virage radical : par exemple, devancer le projet de législation sur la limitation des frais d’intervention, étendre leur offre commerciale à une large sélection de produits non financiers, ou encore réduire leur réseau d’agences…

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°762

L'innovation est un moteur de développement

La banque de détail française est à un tournant majeur de son histoire, compte tenu des tendances de fond qui se dessinent depuis quelques années et qui ne font que s’accentuer. Pourtant les dirigeants des banques hésitent à en tirer toutes les conséquences, par peur de l’inconnu, des réactions de leurs salariés, de l’opinion publique ou des Pouvoirs publics, ou parce qu’ils pensent que ces mouvements sont peut-être réversibles.Des clients exigeants, mais infidèlesTout d’abord, les comportements et les habitudes des clients bancaires ont changé : ils sont devenus des consommateurs ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet