Thaïlande : un risque de contrepartie pour les banques étrangères

La crise thaïlandaise génère des risques de marché et de contrepartie pour les banques étrangères. Les banques japonaises sont les créanciers les plus importants.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°141

Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Articles du(des) même(s) auteur(s)