SOCIÉTÉS DE GESTION DE PORTEFEUILLE. Un triple problème de gouvernance

Selon le principe de la muraille de Chine, les activités de gestion doivent pouvoir s'organiser de manière totalement indépendante des activités du dépositaire. En pratique, le principe de cloisonnement entre les activités du dépositaire et celles de la SGP peut apparaître comme une source d'inefficacité.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°698

MIF - Information, segmentation clients, conseil... sur mesure


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)