Secret bancaire et obligation de dénoncer en droit Suisse

commentaire : La Suisse est une place financière importante en matière de gestion de fortune. La clientèle, principalement étrangère, est intéressée à une discrétion aussi grande que possible. Les mesures qui tendent à diminuer le degré de confidentialité dont bénéficient les clients sont donc toujours regardées avec suspicion par ces derniers qui y voient un affaiblissement du secret bancaire. L'examen de la nouvelle loi concernant la lutte contre le blanchissage d'argent dans le domaine financier, qui introduit une obligation de l'intermédiaire financier de dénoncer son client, est donc d'un intérêt certain.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°58

Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)