Repositionner le crédit renouvelable

Le crédit renouvelable est accusé d'être cher et de conduire au surendettement. Pourtant, il ne concerne qu'une proportion limitée de Français et son utilité n'est pas contestée. Mais il faut le commercialiser sur d'autres arguments que son seul TEG et améliorer la communication vis-à-vis du client.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°713

Revue Banque 713


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque