Financement des transactions de négoce de matières premières

Quelle (s) marge(s) de manœuvre pour les banques ?

L’activité des banques sur les marchés de matières premières a été contrainte par la réglementation, non seulement dans le courtage physique dont beaucoup se sont retirées, mais aussi dans les métiers transactionnels de préfinancement et de financement.

Si les banques veulent maintenir leurs positions dans ce domaine, il leur faudra s’adapter face à la montée en puissance des nouveaux acteurs : banques régionales, hedge funds ou négociants.

1. DU TRADE FINANCE AU COMMODITY TRADE FINANCE

L'auteur

Revue de l'article

L’abandon par certaines banques de leurs activités de courtage de matières premières et les récentes sanctions prononcées par le régulateur américain à l’encontre de banques européennes dans leurs activités de financement des matières premières sont-ils liés ? Pouvons-nous y voir le signe d’un déclin des banques dans ce métier du Commodity Trade Finance ou un changement de paradigme ?Historiquement les banques ont joué un rôle significatif dans le développement du négoce international. Les bases du financement de ces transactions furent posées dès le XIIe siècle où banquiers et marchands ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)