La problématique du traitement comptable

Une comptabilisation des actifs et passifs à leur "juste valeur" lors de rachats d'établissements bancaires pèserait sur la rentabilité comptable de ces opérations. En effet, les marges bénéficiaires générées par les activités de l'entité rachetées ne seraient alors que marginales sur la durée de vie des actifs repris. Si elle était retenue, cette pratique internationale constiterait, en France, un changement significatif par rapport aux usages actuels.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°157

Banque et Stratégie 157


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Articles du(des) même(s) auteur(s)