Cet article appartient au dossier : Les pays européens qui font le choix de la finance.

Places financières et centres offshore

« Nous sommes entrés dans une période de grande transformation »

Daniel Lebègue établit une typologie des places financières, entre celles qui favorisent le développement de l’industrie financière et les centres financiers offshore, eux-mêmes subdivisés entre paradis fiscaux et espaces sous-régulés. Les avancées récentes sur la levée du secret bancaire et les questions sur l’avenir des trusts et autres structures opaques ou sur l’optimisation fiscale font bouger les frontières. Tous les pays ne seront pas impactés de la même façon.

Quartier des affaires de Dublin

L'auteur

  • Lebègue Daniel
    • Président
      Transparency International France
    • Président
      Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises
    • Président d'honneur
      Institut français des administrateurs

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°785bis

Europe : ces pays qui font le choix de la finance

Quelle frontière tracer entre un pays « profinance » et un paradis fiscal ou réglementaire ?Les grands pays de l’Union européenne ont tous l’ambition de développer leur industrie financière, dans ses différents métiers, comme une des activités économiques contribuant à leur croissance, leur richesse, l’emploi, et globalement leur attractivité. Ces grands centres financiers, dont l’importance se mesure en termes de volumétrie, de dimension des marchés, de densité des acteurs (émetteurs, investisseurs, intermédiaires financiers, banques, compagnies d’assurances, gestionnaires d’actifs, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)