"Mettre fin aux particularismes"

Les exceptions handicapent le secteur bancaire qui pâtit encore d'une image de secteur public, mais l'euro est une bonne occasion pour rapprocher les pratiques françaises de celles des pays voisins. La place de Paris doit aussi réagir pour s'imposer efficacement après l'accord anglo-allemand.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°595

Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)