Les variations de taux : une plus grande stabilité en Europe

La politique monétaire rigoureuse « à la germanique » de la BCE dont la première priorité est la lutte contre l’inflation, a permis aux Européens de bénéficier de taux d’intérêt plus stables qu’aux États-Unis où la Fed a appliqué une politique plus laxiste. Mais sur le long terme, si les méthodes des banques centrales divergent, leurs stratégies présentent souvent une certaine convergence, influencées par la conjoncture internationale.

Revue de l'article

Selon la conjoncture, les banques centrales font varier les taux directeurs à court terme, soit pour combattre les risques d’inflation par une hausse des taux, soit pour faciliter la reprise économique, une fois le risque d’inflation surmonté, par une baisse des taux.La Banque centrale européenne (BCE) maintient la politique rigoureuse traditionnelle de la Bundesbank allemande, mais aussi celle de ses homologues voisins ou nordiques. On peut citer également les politiques rigoureuses française et latine, lorsque le franc français était attaché à l’or (années 1960 ou au XIXe siècle avec le ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie