JURISPRUDENCE DROIT BANCAIRE. Mention du TEG dans un prêt à taux variable

Le prêteur n'est pas tenu d'informer l'emprunteur de la modification du taux effectif global mentionné dans le contrat de prêt initial, à la suite de la révision du taux d'intérêt conventionnel selon l'évolution d'un indice objectif convenu à l'origine.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°700

Les bourses européennes - La tectonique des places


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)