Jurisprudence bancaire: L'obligation de mise en garde d'un établissement de crédit

Le préjudice subi par une caution ou un emprunteur non averti en raison du manquement de la banque à son devoir de mise en garde s'analyse comme une perte de chance dont l'indemnisation ne saurait être égale au montant total dû par ladite caution ou l'emprunteur.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°721

Taxation des banques - Pragmatisme ou populisme ?


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)