FINANCEMENT DES PME : L'apport des facteurs non financiers pour la prévision du défaut

Pour évaluer la qualité de crédit des PME, les banques doivent agréger des données quantitatives, mais aussi des éléments non aisément quantifiables recueillis sur le terrain par les chargés de clientèle. Une démarche de collecte a ainsi été conçue au sein du Groupe Caisse d'Épargne.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°682

La MIF - Une directive dans tous ces Etats


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)