Cet article appartient au dossier : ESCP Europe Applied Research Papers 3.

ESCP Europe Applied Research Papers : l'éditorial de Philippe Thomas

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°331

ESCP Europe Applied Research Papers 3

Ce troisième numéro spécial ESCP Europe Applied Research Papers de la revue Banque et Stratégie présente à nouveau des travaux de recherche appliquée des professeurs de l’école et d’élèves en finance et en économie. Les articles, variés, s’inscrivent dans une perspective assez large, couvrant aussi bien le domaine du corporate finance, que de la finance de marché et de la banque.

Corporate finance

Deux articles se situent dans ce champ.

Une des questions essentielles posées aux financiers est celle de la mesure du coût du capital, paramètre fondamental mesurant le coût des ressources financières pour une entreprise. Frank Bancel souligne que ce concept, parfaitement maîtrisé au plan conceptuel et théorique, pose une série de difficultés pour sa réalisation pratique. L’auteur suggère un ensemble de pistes pour y remédier et rendre plus aisé son calcul.

Dans de nombreuses situations, la transmission de l’entreprise aux salariés est souvent envisagée, qu’il s’agisse de la cession d’une entreprise familiale ou d’une sortie de LBO. L’ingénierie financière est souvent confrontée au problème du choix de la structure de reprise. Lucie Martin explore la solution de la création d’une société coopérative (Scop), mise en avant par la récente loi sur l’économie sociale et solidaire. En pratique, cette solution se heurte à des contraintes financières que les outils actuels ne permettent pas de résoudre.

Finance de marché

Antoine Azar consacre un article à un domaine peu connu : les métaux stratégiques. Moins considérés que le cuivre ou le nickel, ces métaux entrent dans la production de nombreux objets au cœur du nouveau tissu économique mondial. Face à une demande structurellement croissante, provenant largement des pays émergents, leur prix et la contrainte d’approvisionnement font de certains métaux des actifs particulièrement stratégiques.

Sur les marchés de dettes, donner un prix au risque de crédit s’avère très difficile en l’absence de CDS ou d’obligations classiques. Nicolas Singer investigue les informations de pricing que l’on peut extraire des obligations convertibles, produit hybride sensible aux variations du sous-jacent action, mais dans une enveloppe obligataire.

Cécile Kharoubi-Rakotomalala consacre un article aux newcits apparus après la crise. Ces produits ont connu un certain succès. Ils se proposent de répliquer les stratégies alternatives des hedge funds. La comparaison entre les deux types d’investissement est relativement difficile, surtout en ce qui concerne leurs profils de performance.

Banque

Dans le domaine des paiements, de nombreux nouveaux acteurs sont apparus venant perturber le marché bancaire, en particulier le modèle économique des banques universelles. Si l’on a pu craindre des conséquences assez profondes pour celles-ci, Michel Ruimy et Christopher Dembik montrent que les établissements historiques disposent d’atouts et d’avantages stratégiques qu’ils pourront exploiter pour répondre au nouveau paradigme du marché.

 

Comme on le voit dans ce sommaire riche et éclectique, les travaux de recherche menés à ESCP Europe se veulent proches des préoccupations concrètes de l’industrie financière et visent à la fois à apporter des solutions pratiques à des questions techniques et à contribuer aux débats de fond concernant les grands sujets actuels, faisant un pont entre les communautés académiques et professionnelles.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)