Cet article appartient au dossier : N°637 du 01/06/02, L'investissement durable.

Environnement : la banque juge et partie

La banque a une place d'observateur privilégié dans la prévention des risques environnementaux des entreprises. Dans le même temps, elle doit, elle aussi rendre des comptes sur sa propre action en faveur du développement durable. Une demande qui pose la question de la traduction financière de l'environnement.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°637

Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)