Reportage

En Extrême-Orient, paiement et banque de proximité entre tradition et modernité

Lors d’un séjour prolongé au Japon et en Chine, nous avons pu constater que les mœurs en matière de paiement et de banque changent totalement entre l’Europe et l’Asie. Quelques exemples en images.

IMG-2426

L'auteur

Pour en savoir plus

images
  • IMG-2428

    IMG-2428

  • IMG-2640

    IMG-2640

  • IMG-0325

    IMG-0325

  • IMG-0590

    IMG-0590

  • IMG-0605

    IMG-0605

  • IMG-0806

    IMG-0806

  • IMG-0869

    IMG-0869

  • IMG-1016

    IMG-1016

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°777

Les dérivés : enfin sous contrôle ?

Il y a quatre ans, un séjour à Hong Kong montrait l’étendue des possibilités du sans contact bien utilisé avec le cas du porte-monnaie multi-applicatif Octopus [1]. Le succès hongkongais est-il généralisable à l’ensemble de l’Asie ? Loin de là. Même dans des pays avec une image moderne des paiements comme le Japon ou la Chine, la première façon de payer reste les espèces, en raison notamment d’une très grande importance des marchés pour l’alimentation au quotidien (la cuisine asiatique obligeant notamment à une recherche constante de produits frais), et de nombreux petits commerces. Pour autant, il existe de multiples initiatives, tant au niveau du paiement que de la relation entre banques et usagers, qui n’en sont plus au stade de la phase de tests et qui pourraient inspirer le monde européen. En voici quelques exemples.



[1] Voir Revue Banque n° 730.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)