The Emerging Regulatory Framework for Takaful

La loi islamique ne s'oppose pas aux principes de l'assurance en tant que telle, à partir du moment où elle ne repose pas sur un contrat commercial. Pour être acceptée, elle doit s'appuyer sur un principe de solidarité. Les entreprises d'assurance islamique fonctionnent plus comme une mutuelle d'assurance, appelées aussi "opérateurs takaful". Le client a ainsi une fonction qui peut s'apparenter plus à celle du sociétaire que de l'actionnaire. Afin de mieux réglementer cette activité et de protéger les clients, des projets de régulations sont en cours, notamment dans les pays musulmans. L'Islamic financial services board (IFSB), basé en Malaisie, travaille sur la question.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°257

Takaful, l'assurance islamique


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie