Droit européen. Le caractère résiduel du principe de la libre circulation des capitaux

Tout en lui conférant un caractère subordonné, la Cour de justice des Communautés européennes entend appliquer à la libre circulation des capitaux le même raisonnement que pour la libre circulation des travailleurs, la liberté d'établissement ou la libre prestation de services, en cas de discriminations ou d'entraves incompatibles avec le traité sur l'Union européenne et susceptibles de limiter la souveraineté fiscale des États membres.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°704

Revue Banque 704


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)